• Clarelis et vous

Philippe Buerch : augmenter les droits de succession serait un non sens

Mis à jour : 2 avril 2019


Le think tank Terra Nova propose d’augmenter de 25% les droits de succession et de réduire l’abattement au-delà d’un certain montant transmis (source : AFP / janvier 2019).


C’est une ineptie de venir capter la transmission des parents aux enfants du fruit d’années de dur labeur pour augmenter les recettes fiscales de l’État, alors que l’enjeu est de diminuer la dépense publique et les impôts.


Une augmentation aussi forte des droits de succession engendrerait rapidement de l’optimisation fiscale, de l’évasion fiscale voire même de la domiciliation fiscale hors de nos frontières. Où comment faire fuir nos grandes fortunes à l’étranger et envoyer des signaux négatifs ?


Les montants des droits de succession ont depuis longtemps dépassé l’entendement. La peine qui étreint un enfant lorsqu’il vient de perdre un parent est déjà terrible. S’intéresser à la taxation des droits de succession pour financer les dépenses de l’État ne peut aboutir. D’autant plus que la France est l’un des pays au monde qui taxe le plus les successions.


Philippe Buerch

Notaire en exercice au 21 rue d'Antibes, Cannes.